abyssin et somali abyssin et somali abyssin et somali abyssin et somali abyssin et somali abyssin et somali
abyssin et somali
Rechercher :
Sur le Web
Sur le site

 
Facebook  Le mur de l'aacas
S'abonner aux news de l'AACAS Le rss de l'aacas
Nos liens  Liens
Nous contacter  Nous contacter

 
Les aliments pour chat
Le chat a des besoins alimentaires bien spécifiques. Alors, croquettes pour chat, pâtées, menus pour gourmets ou fines gueules, il est parfois bien difficile pour le maître de s'y retrouver.
D'autant que s'il est un domaine où l'affect prend trop souvent le pas sur les besoins alimentaires réels et indispensables à l'équilibre et à la bonne santé de votre chat, c'est bien celui de la gamelle.

Nous allons essayer à travers cet article de dénoncer les idées reçues et les grandes maladresses qui entourent l'alimentation du chat.

Il y a trois grandes familles de nourriture pour chat : la ration ménagère, les boîtes et enfin les croquettes.

Aliment pour chat

La ration ménagère était typiquement le mode d'alimentation le plus répandue avant que l'industrie agro-alimentaire ne s'en mêle.
Elle se composait souvent des restes du repas familial agrémenté des parures de viande ou de poisson, et pourquoi pas, de mou, quand le boucher en donnait. Les chats y trouvaient probablement leur compte, surtout quand, ayant accès à l'extérieur, ils pouvaient l'enrichir de proies naturelles entières (oiseaux, rongeurs).

Aujourd'hui, cette ration s'est modernisée, les personnes privilégiant ce type d'alimentation ayant souvent tendance à assimiler nourriture industrielle et pauvreté qualitative (ce qui n'est pas toujours faux). Notre ration se compose donc basiquement de blanc de volaille ou de poisson maigre (protéines), d'un lest digestif destiné à faciliter le transit (légumes cuits type haricots verts, carottes, etc.) et d'un féculent (pâtes, riz, céréales).

Cette alimentation, dont la fabrication est très contraignante au quotidien (même si les petits pots pour bébé facilitent grandement la tâche), est souvent déséquilibrée et inadaptée pour le chat qui est un carnivore spécialisé.
Elle peut difficilement être préparée à l'avance ou alors en très grande quantité pour être congelée. Son stockage est donc compliqué et sa conservation à l'air libre ne dépasse pas quelques heures.
La ration ménagère donne cependant bonne conscience au maître qui s'implique affectivement dans la préparation de ce menu sur mesure, composé d'aliments de qualité irréprochable...

Notre seconde option, c'est ce qu'on appelle trivialement la pâtée pour chat. La nourriture humide est une conserve qui met en oeuvre, entre autres ingrédients ces mystérieux sous-produits animaux non destinés à la consommation humaine. Voici un lien très explicite qui nous permet de bien comprendre de quoi il s'agit : cliquer ici

Encore une fois, un chat y trouvera sûrement son compte, n'ayant pas les mêmes a priori alimentaires qu'un humain.
Les inconvénients de cette nourriture sont cependant multiples, les avantages quasi inexistants.
C'est, à qualité nutritive égale, la plus coûteuse des trois alimentations.
Dans une boîte pour chat, il y a 70 % d'eau, et une boîte, c'est lourd. Sans citer de marques en particulier, ça fait très cher le litre d'eau, de quoi probablement justifier les cinq étoiles qui décorent souvent l'étiquette.

Une fois distribuée, cette nourriture s'oxyde rapidement et peut tourner très vite dès que la température devient estivale.
Les utilisateurs se plaignent également de la forte odeur que dégage cet aliment, même frais.

Une boîte c'est également un composite, le mélange de viandes et/ou poissons d'origines variables, dont les protéines sont en général de mauvaise qualité, car cela coûte moins cher à l'industriel, et donc peu digestes. Ce qui veut dire qu'elles génèrent plus de déchets (déjections) et peuvent être à l'origines de troubles digestifs chroniques.
En effet, d'un lot à l'autre, votre chat ne mangera pas la même chose, même si l'étiquette et la composition brute restent identiques.

Pâtée pour chat

La mauvaise haleine est une autre conséquence de cette alimentation, la nourriture molle n'empêchant pas le tartre de se déposer sur la dentition. Gingivite, déchaussement, cardiopathie en sont les effets secondaires.

La dernière option c'est la croquette, la nourriture dite sèche, car par opposition aux boîtes, elle contient très peu d'humidité (ce qui n'est pas un problème pour le chat qui régule parfaitement sa boisson).
Elle est pratique car elle ne nécessite pas d'être réfrigérée, se stocke aisément car son encombrement est relativement faible et sa tenue dans le temps est exemplaire à condition de la tenir à l'abris de l'humidité.

Les croquettes ont cependant mauvaise réputation car pendant longtemps elles furent à l'origine d'insuffisance rénale chronique chez le chat. En effet, trop fortement dosées en protéines afin d'élever leur appétence, elles finissaient par user prématurément la fonction rénale. Egalement trop riches en minéraux, elles pouvaient conduire à l'obstruction mécanique des voies urinaires (calculs, sable), particulièrement chez le mâle castré.

Certains industriels choisirent cependant de faire appel à des vétérinaires experts en diététique animale afin de mettre au point une alimentation sèche qui conviendrait en tout point aux exigences alimentaires du chat, sans cependant nuire à sa physiologie.
De cette collaboration est née l'aliment dit "premium"

Croquette pour chat

Celui-ci répond à un cahier des charges sévère, garantissant l'origine noble et la traçabilité des matières premières utilisées ainsi qu'une teneur en vitamines et minéraux parfaitement adaptée. Les protéines utilisée sont d'excellente qualité, et hautement digestibles (elle produisent peu de déchets).

On constate que les chats nourris avec ce type d'alimentation en continu, vivent mieux et plus longtemps que ceux alimentés différemment.
Les croquettes étant dures, elles ont de plus une action mécanique sur la dentition et préviennent ainsi le dépôt du tartre.

Si cet aliment pour chat peut sembler plus cher à l'achat, c'est en fait l'option la plus économique des trois car avec des croquettes premium, beaucoup plus nourrissante à quantité égale, une petite portion est suffisante.
Attention cependant, les croquettes de mauvaise qualité n'ont pas disparu et elles sont toujours proposées chez les commerçants. Le prix n'étant pas indicatif de la bonne qualité du produit, il s'agit d'être vigilant et de s'en tenir aux aliments spécifiés premium (la mention doit figurer sur le paquet).

Les industriels ont réussi à nous convaincre au fil de leurs campagnes publicitaires, que le chat est un animal difficile et que seule la variété vient à bout de cette fatalité. Cette idée reçue et largement répandue est malheureusement à la base de bien des erreurs alimentaires.

Ce qui est certain c'est qu'un chat à qui on propose toujours la même chose, mangera toujours la même chose et sans difficulté.

Plus vous aurez tendance à varier l'alimentation de votre chat, plus vous perturberez son équilibre alimentaire et donc ses habitudes. C'est cette vérité qu'il vous faudra toujours garder à l'esprit si vous souhaitez réélement le bien-être de votre petit compagnon.

Top

 
spacer
groooarrrr !!!
AACAS - 32 rue de Piré, 35000 Rennes © Tous droits réservés 1999 - 2014